Cette paire de consoles en demi-lune formant une table ronde en bois de noyer et montée en queue-d’aronde a été réalisée au cours de la première moitié du XVIIe siècle en Lombardie, dans le nord de l’Italie. Prouvant que la nécessité d’un mobilier pratique et utile n’est pas une spécificité de notre époque, ce modèle, à double fonction, connu un vif succès au XVIIe siècle. Le travail de la marqueterie de bois, alternant les teintes au service de l’exaltation des détails, est remarquable. Trois filet courent sur le long de la table, séparant des motifs de quart de cercle à décor de volutes et de fleurs inscrites dans des cercles. Au centre, se trouve une tour entourée de tiges végétales. 

Une moulure dentelée à fleur sur la tranche du plateau augmente le raffinement de cette pièce tandis que les pieds ainsi que l’entretoise sont soigneusement sculptés. Cette table, d’un état exceptionnel, n’a connu aucune restauration et possède ses crochets d’origine sous le plateau, permettant de lier les deux consoles entre elles. 

Comme dit précédemment, une fois réunies, les deux consoles forment une table qui possède en son centre une tour. Celle-ci n’est autre que les armoiries de la célèbre famille milanaise, les Torriani. Ayant eu une autorité immense sur la capitale lombarde aux XIIIe et XIVe siècle, la famille Torriani fut évincée par les Visconti sans pour autant disparaitre du paysage politique, aristocratique et mécénal. La présence de cette tour ne laisse aucun doute sur les commanditaires de cette table. 

Table aux armoiries de la famille Torriani – Lombardie – Première moitié du XVIIe siècle

Partager

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest